Aidants

Pour les Canadiens et les Canadiennes qui ont des troubles mentaux ou une maladie mentale, les aidants – qu’il s’agisse de membres de la famille ou de personnes issues d’un cercle de soutien élargi – jouent un rôle essentiel dans le rétablissement. Et pourtant, la contribution des aidants, tout comme les effets de leurs activités de soutien sur leur propre bien-être, a été longtemps sous-estimée et marginalisée.

Aînés

Pour les Canadiens et les Canadiennes qui ont des troubles mentaux ou une maladie mentale, les aidants – qu’il s’agisse de membres de la famille ou de personnes issues d’un cercle de soutien élargi – jouent un rôle essentiel dans le rétablissement. Et pourtant, la contribution des aidants, tout comme les effets de leurs activités de soutien sur leur propre bien-être, a été longtemps sous-estimée et marginalisée.

Centre d'échange des connaissances

Le Centre d’échange des connaissances joue un rôle de premier plan dans le mandat de la Commission qui consiste à faciliter la transformation du système de santé mentale. À titre de seul centre national d’échange de connaissances au Canada, il apporte son soutien à la Commission dans des domaines fondamentaux. Il contribue notamment à la recherche de rapports, à la diffusion des messages de la Commission par le biais de webinaires, de conférences, du site Internet et des réseaux sociaux et en misant sur la force des liens dans le milieu de la santé mentale.

Cybersanté mentale

Les besoins en matière de services et de ressources en santé mentale vont croissant au Canada, mais les coûts qu’il faut engager pour y répondre sont substantiels. La cybersanté mentale pourrait combler cette lacune selon un bon rapport coût-efficacité, à condition que nous comprenions d’abord la meilleure façon d’en favoriser le développement et la mise en œuvre, et la façon de mieux positionner les technologies et les services de cybersanté mentale à l’intérieur du système de soins de santé mentale.

Diversité

Le Canada se définit souvent par sa diversité. Le Canada est la patrie de millions de personnes de cultures et de milieux différents. Plus de 200 langues sont parlées dans ce pays où 20 % de la population a une langue maternelle autre que l’anglais ou le français. Toutefois, offrir des services de santé mentale et de soutien à une population diversifiée peut être une tâche complexe.

Enfants et jeunes

Pour assurer le bien-être mental de chaque personne au Canada lors de la transition de l’enfance à l’âge adulte, il est essentiel de favoriser un développement affectif et social sain, d’effectuer de la prévention et d’intervenir rapidement pendant la jeunesse.

Indicateurs de la santé mentale pour le Canada

Afin de dresser le portrait plus complet de la santé mentale au Canada, la Commission présente 55 indicateurs reflétant la santé mentale des enfants, des jeunes, des adultes et des aînés. Ces indicateurs rendent compte de la santé mentale dans différents contextes et de certains aspects des services et des formes de soutien auxquels ont recours les personnes aux prises avec des troubles de santé mentale ou avec des maladies mentales.

La santé mentale compte

Les problèmes de santé mentale et maladies mentales affectent plus d’individus au Canada que les problèmes majeurs de santé physique. Ensemble, nous accélérons le changement pour transformer le système de santé mentale du Canada.

La santé mentale et la loi

Les répercussions des lois sur la vie des personnes aux prises avec des troubles mentaux ou une maladie mentale sont complexes. Elles peuvent toucher les droits de la personne, les perspectives d’emploi, les expériences au sein du système judiciaire, le logement et même l’accès aux services de santé. Ces répercussions peuvent constituer des entraves supplémentaires au bien-être ou aux possibilités de rétablissement.

Logement et itinérance

La sécurité d’un foyer permet de répondre aux besoins des personnes qui ont des troubles mentaux ou des maladies mentales et de changer leur vie en profondeur. Mais les Canadiens et les Canadiennes aux prises avec une maladie mentale sont disproportionnellement nombreux parmi les personnes qui sont sans abri ou dont le logement est précaire, et beaucoup n’ont pas accès au logement et au soutien dont ils ont besoin. Plus de 235 000 Canadiens et Canadiennes connaissent l’itinérance au cours d’une année et plus de 500 000 personnes souffrant d’une maladie mentale vivent dans de mauvaises conditions de logement.

Premier Soins en Santé Mentale

Les Premiers soins en santé mentale constituent un soutien prodigué à une personne qui développe un problème de santé mentale ou qui traverse une crise de santé mentale.

Premiers intervenants

Uniques et résilients, les premiers intervenants sont en mesure de composer avec les situations les plus complexes et les plus critiques qui surviennent dans la société. Il faut donc adapter les outils, les ressources et les programmes à la culture et aux réalités opérationnelles des organisations de premiers intervenants.

Prévention du suicide

Le suicide est un problème majeur de santé publique qui peut avoir des effets dommageables à long terme sur les individus, leurs familles et les communautés.

Rétablissement

En matière de santé mentale, le concept du rétablissement se réfère à la possibilité de mener une vie satisfaisante, nourrie par l’espoir et valorisante, en dépit des inconvénients causés par les troubles mentaux et les maladies mentales. La Stratégie en matière de santé mentale pour le Canada réserve une place centrale à l’adoption de pratiques axées sur le rétablissement qui permettront d’améliorer les résultats en matière de santé mentale ainsi que la qualité de vie des personnes ayant un vécu expérientiel et de leurs familles.

Santé mentale en milieu de travail

Créer un système de santé mentale qui peut véritablement répondre aux besoins des personnes aux prises avec des problèmes et maladies de santé mentale et de leurs familles.

Soutien par les pairs

Facteur important du rétablissement, le soutien par les pairs est une relation d’entraide qui se crée entre deux personnes ayant un vécu expérientiel commun. Le pair aidant assure un soutien émotionnel et social aux autres personnes qui partagent une expérience commune. Même si des données probantes illustrent leurs bienfaits, pour les deux personnes comme pour les familles, les programmes de soutien par les pairs n’obtiennent pas encore le niveau d’appui, de financement et de reconnaissance nécessaires.

Stigmatisation et discrimination

Beaucoup de personnes souffrant de troubles mentaux ou de maladies mentales sont victimes de stigmatisation, qui s’entend des attitudes négatives et des comportements qui en découlent. La stigmatisation est source de peur et de désinformation, colle des étiquettes aux gens et perpétue les stéréotypes. Plus de 60 % des personnes aux prises avec des troubles mentaux et des maladies mentales ne demandent pas l’aide dont elles ont besoin, et la stigmatisation dont elles sont victimes en est l’une des grandes raisons.

Stratégie en Matière de Santé Mentale pour le Canada

 La stratégie en matière de santé mentale pour le Canada, Changer les orientations, changer des vies, publiée en mai 2012, constitue une première pour le Canada. Elle établit des objectifs pour favoriser la santé mentale et le bien-être de toute personne vivant au Canada et pour créer un système de santé mentale apte à répondre aux besoins tant de celles qui ont un trouble mental ou une maladie mentale que de leurs proches.