Le Réseau international d’échange de connaissances en matière de santé mentale

La Commission de la santé mentale du Canada et l’Initiative internationale sur le leadership en matière de santé mentale sont les initiateurs du Réseau international d’échange de connaissances en matière de santé mentale qui vise à accroître les capacités d’échange efficaces des connaissances sur la santé mentale en rassemblant les individus, les idées et les ressources à l’échelle mondiale.

Le Réseau a pour but de réduire le délai entre l’innovation et l’exécution afin d’améliorer la santé mentale de la population en misant sur :

  • Le développement des capacités et des infrastructures,
  • La recherche sur l’échange de connaissances et le développement d’outils,
  • L’utilisation de technologies pour améliorer la connectivité,
  • La mise en application accrue de connaissances fondées sur des données probantes.

La rencontre inaugurale du Réseau a eu lieu les 9 et 10 juillet 2012 à St. John's, à Terre-Neuve. En mars 2013, les membres du Réseau se sont rencontrés à nouveau dans le cadre d’une réunion d’échange et de réseautage de l’Initiative internationale sur le leadership en matière de santé mentale qui a eu lieu à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Une rencontre de dirigeants aura lieu en juin 2014 en Suède à l’occasion d’un congrès sur l’échange de connaissances organisé par l’Initiative.

Le comité directeur du Réseau se compose d’experts du milieu de la santé mentale du Canada, de la Nouvelle-Zélande, de la Suède, de l’Australie, de l’Irlande et du Royaume-Uni.

Cliquez ici si vous souhaitez joindre le Réseau. Échangez avec des collègues de toutes les régions du monde et contribuez au développement de l’échange de connaissances efficace sur la santé mentale. Participez au rassemblement d’individus, d’idées et de ressources à l’échelle mondiale.

Pour de plus amples renseignements sur le Réseau, communiquez avec :

Keely Brach
Coordonnatrice du réseau
Commission de la santé mentale du Canada
kbrach@commissionsantementale.ca

Committee

Nicholas Watters – Canada
Nicholas Watters, Canada
Coprésident, RIEC-SM

Coprésident du RIEC-SM, M. Watters est également directeur du Centre d’échange des connaissances de la Commission de la santé mentale du Canada. Il possède une expérience approfondie auprès d’organismes sans but lucratif aux paliers national et provincial, en particulier dans le domaine de l’échange de connaissances, des communications, du renforcement des capacités, du développement de réseaux et de l’animation. M. Watters a fait partie, ou fait toujours partie, de multiples réseaux pancanadiens visant à accroître la collaboration interorganisationnelle et interdisciplinaire, à la mobilisation des pratiques exemplaires et prometteuses et à l’utilisation accrue de principes et de pratiques efficaces en matière d’échange de connaissances, tout en ayant pour objectif la réduction du travail en vase clos et l’élimination des dédoublements dans le système de santé mentale. Avant de joindre la Commission, Nicholas Watters a été conseiller en communications et en transfert des connaissances à l’Alliance pour la prévention des maladies chroniques au Canada.

Heather Bullock – Canada
Heather Bullock, Canada

Heather Bullock écoule un congé sabbatique de son poste à temps plein de gestionnaire, Échange des connaissances au Centre de toxicomanie et de santé mentale. Mme Bullock est active dans le domaine du transfert des connaissances depuis plus de 12 ans. Elle s’est notamment démarquée par la conception et la mise en place du Réseau d’échange des données probantes (EENet), réseau provincial d’échange des connaissances sur la santé mentale et la toxicomanie, par la création de modules d’apprentissage pour le certificat professionnel en transfert des connaissances et par son travail sur le transfert des connaissances au ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario.

Penelope Curtis – Scotland
Penelope Curtis, Écosse

Penelope Curtis est chef intérimaire de la Division de la santé mentale et de la défense des droits de l’Écosse depuis mai 2014, après avoir été chef de l’Unité des services de santé mentale. La Division est responsable de la mise en œuvre des stratégies sur la santé mentale, sur la démence et sur la prévention du suicide, de la législation sur la santé mentale, du soutien et de la protection des adultes ainsi que de la réglementation des soins. Auparavant, elle a œuvré à l’application de politiques sur les enfants et les jeunes au sein du Scottish Office. Dans un passé plus récent, elle a dirigé l’équipe responsable des politiques au sein de l’organisme Looked After Children, qui s’occupe du placement d’enfants dans des familles d’accueil et de l’application de la législation sur l’adoption, le placement familial et la prise en charge par la parenté.

Fredrik Lindencrona – Sweden
Fredrik Lindencrona, Suède

Fredrik Lindencrona, Ph. D., dirige le volet recherche, évaluation et amélioration de la stratégie nationale de coordination de la santé mentale pour l’Association des autorités locales et des régions de la Suède. Cette stratégie entend déterminer comment les autorités locales et les régions peuvent édifier un système de prestation de services coordonné qui améliorait la santé mentale par des interventions de promotion, de prévention, de traitement et de réadaptation. Fredrik Lindencrona, psychologue agréé, a travaillé dans le milieu universitaire avant de joindre l’équipe de la stratégie nationale de Suède. Ses recherches ont porté sur des stratégies de promotion de la santé mentale et de gouvernance des systèmes et, plus récemment, sur le rôle des structures et ressources intermédiaires de soutien à l’échelle nationale. Fredrik Lindencrona collabore actuellement avec des collègues du Canada, de la Nouvelle-Zélande et des États-Unis pour étudier le rôle des ressources intermédiaires au sein du système de santé mentale.  

Ian McPherson – England
Ian McPherson, Angleterre

Ian McPherson est président de l’organisme Improving Health and Wellbeing UK. Actif dans le domaine de la santé mentale depuis plus de 30 ans comme clinicien, directeur de service et concepteur de politiques, il a précédemment dirigé l’Unité nationale de développement en santé mentale d’Angleterre. En plus de son travail actuel, M. McPherson prodigue des conseils à divers organismes légaux, indépendants et sans but lucratif, notamment à l’Initiative internationale sur le leadership en matière de santé mentale (IIMHL) à titre de membre du conseil d’administration. Ian McPherson voue un intérêt particulier à la création de partenariats entre individus et organismes dans le but d’exploiter le potentiel transformationnel des échanges de connaissances à l’échelle internationale.

Fran Silvestri – New Zealand, United States
Fran Silvestri, Nouvelle-Zélande et États-Unis
Coprésident, RIEC-SM

En plus de coprésider le RIEC-SM, M. Silvestri est l’actuel président et directeur général de l’Initiative internationale sur le leadership en matière de santé mentale (IIMHL), fonctions qu’il exerce depuis 2003, lorsqu’il a quitté son poste de directeur général des services familiaux Monadnock. Il a mis sur pied la coopérative Wyman Way, association sans but lucratif exploitée par des bénéficiaires de services de santé mentale de longue durée. M. Silvestri a siégé aux conseils d’administration de plusieurs organismes, dont la Foundation for Excellence in Mental Health Care et le Behavioral Health Network, en plus d’avoir collaboré étroitement au partenariat Monadnock, réseau régional arrimant les services de santé, les services sociaux et le développement économique.

Michael Williams - New Zealand
Michael Williams - Nouvelle Zélande

Michael Williams est le directeur des opérations pour Youth Horizons, un organisme néo‑zélandais sans but lucratif qui se spécialise dans les interventions fondées sur des preuves pour les enfants et les jeunes qui ont reçu un diagnostic de troubles graves du comportement. En plus d’occuper ce poste, M. Williams est psychologue clinicien possédant de l’expérience dans la mise en œuvre d’interventions thérapeutiques fondées sur les preuves au sein de divers organismes, notamment la thérapie fonctionnelle familiale, le Treatment Foster Care Oregon (TFCO) et la thérapie comportementale dialectique, et plus récemment, la thérapie selon le modèle de la famille enseignante. Il a joué un rôle de leadership dans l’élaboration et l’analyse des paramètres du rendement pour les enfants et les jeunes qui suivent ces traitements au sein de son organisation. Avant de joindre les rangs de Youth Horizons, M. Williams a servi de clinicien actif à la maison Segar, centre de psychothérapie de la Régie régionale de la santé du district d’Auckland, où il offrait des interventions cliniques à des adultes aux prises avec des problèmes psychologiques complexes et qui avaient subi des traumatismes dans le passé.