Au nom de la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC), Louise Bradley, sa présidente-directrice générale a fait la déclaration suivante.

« Aujourd’hui, la Commission de la santé mentale du Canada se joint aux employeurs et aux travailleurs de l’ensemble du pays pour rendre hommage aux personnes qui ont perdu la vie ou qui ont été blessées dans le cadre de leurs fonctions.

Alors que nous pensons à ces pertes de vie tragiques ainsi qu’aux gens qui souffrent d’une blessure ou d’une maladie professionnelle, nous devons étendre notre perception de la santé et sécurité au travail.  Même si nous devons renouveler notre engagement collectif envers la protection de la sécurité physique des travailleurs, nous devons également préserver leur santé psychologique et leur mieux-être.

De plus en plus, nous sommes au fait des répercussions négatives des blessures de stress opérationnel qui ne sont pas traitées, comme le trouble de stress post-traumatique et la dépression, qui touchent principalement les premiers intervenants, les travailleurs humanitaires et le personnel de soins de première ligne. Cependant, pour faire une priorité de la sécurité psychologique au travail, il ne suffit pas de s’occuper des cas les plus graves. Il faut créer des milieux de travail où le harcèlement, l’intimidation, les charges de travail irréalistes et les mauvaises pratiques de gestion n’ont pas leur place.

Pour relever ces défis, nombreux sont les employeurs canadiens qui misent sur la Norme nationale du Canada sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail (la Norme). Première en son genre dans le monde, cette norme d’application volontaire propose une série de mesures, d’outils et de ressources qui changement la façon dont les employeurs protègent la santé psychologique de leurs travailleurs.

La CSMC observe cette journée annuelle avec le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail afin d’accroître la détermination en vue de créer des milieux de travail sécuritaires et sains. »


À PROPOS DE LA COMMISSION DE LA SANTÉ MENTALE DU CANADA

La Commission se veut un moteur du changement. Elle collabore avec des centaines de partenaires pour changer l’attitude de la population canadienne à l’égard des problèmes de santé mentale et pour améliorer les services et le soutien. Elle entend aider les personnes confrontées à un problème de santé mentale à mener une vie productive et enrichissante. Ensemble, nous suscitons le changement. La Commission de la santé mentale du Canada est financée par Santé Canada.

 www.commissionsantementale.ca | strategie.commissionsantementale.ca

Personne-ressource pour les médias :

Hélène Côté, conseillère principale, Affaires publiques
Commission de la santé mentale du Canada
Bureau : 613.683.3952
Cellulaire : 613.857.0840
hcote@commissionsantementale.ca

            

Abonnez-vous à notre infolettre
Les vues exprimées aux présentes sont celles de la Commission de la santé mentale du Canada.
La production de ce document a été rendue possible grâce à la contribution financière de Santé Canada.