Qui sont les adultes émergents?

La période d’émergence de l’âge adulte se situe à la fin de l’adolescence et au début de l’état adulte (de 16 à 25 ans). C’est à cette étape qu’apparaissent souvent les premiers symptômes diagnostiqués de maladies et de problèmes associés à la santé mentale. C’est également à ce moment que les adultes émergents rencontrent le plus d’obstacles pour obtenir des services et du soutien. Malheureusement, parce que les adultes émergents sont obligés de quitter les services pour les jeunes lorsqu’ils atteignent la majorité (à 18 ou 19 ans selon la province ou le territoire), ils sont incapables d’accéder à des services et à des programmes essentiels au moment où ils en ont le plus besoin.

Des soins appropriés et adéquats à cette étape de développement peuvent avoir une influence positive à long terme sur la santé mentale et le bien-être des jeunes. C’est pourquoi nous devons investir dans les interventions précoces chez les jeunes afin de prévenir la maladie mentale et de favoriser la santé mentale.

Énoncé de consensus sur la santé mentale des adultes émergents

S’inspirant des recommandations contenues dans Faire un pas vers le futur : Bâtir un système de services en santé mentale et en toxicomanie adapté aux besoins des adultes émergents, la CSMC a organisé la toute première Conférence consensuelle sur la santé des adultes émergents : Faire de la transition une priorité au Canada en 2015 afin d’amorcer un dialogue ouvert et de parvenir à un vaste consensus sur les besoins en santé mentale. Animée par le centre d’échange des connaissances de la CSMC, la conférence a rassemblé 200 adultes émergents, des familles et des aidants, des fournisseurs de services et décideurs afin d’élaborer un Énoncé de consensus assorti de recommandations concrètes pour faire avancer la politique et les services destinés aux adultes émergents au Canada. Les membres du jury et le panel d’adultes émergents lors de la conférence ont relevé certaines caractéristiques d’un système réformé qui répond mieux aux besoins des adultes émergents en matière de santé mentale et d’utilisation problématique de substances.

Après avoir délibéré pendant deux jours et demi, le jury a présenté l’ébauche de son énoncé de consensus aux délégués, qui en ont discuté en groupes et en plénière. L’énoncé comportait des principes directeurs ainsi qu’un ensemble de recommandations pour améliorer la santé mentale des adultes émergents. Les délégués de la conférence et les membres du jury ont réclamé des modifications aux principes et aux recommandations afin de reconnaître les inégalités raciales et autres que vivent les adultes émergents.

Le jury et le panel d’adultes émergents ont étudié la rétroaction des délégués dans les mois qui ont suivi la conférence. Ces délibérations ont mené à 12 recommandations sommaires dans l’Énoncé de consensus sur la santé mentale des adultes émergents : Faire de la transition une priorité au Canada, selon trois grandes catégories :

  • Recommandations essentielles au changement;
  • Recommandations pour combler les lacunes dans les services;
  • Recommandations pour passer à l’action et maintenir l’élan amorcé.

Les principes et recommandations mis de l’avant dans l’énoncé de consensus s’adressent aux personnes qui jouent un rôle dans l’amélioration de la santé mentale des adultes émergents, surtout à celles qui influent sur les décisions politiques et le financement des services de santé, de santé mentale, d’éducation, de justice, de protection de l’enfance ainsi que des services sociaux à l’échelle nationale, provinciale, territoriale, régionale et locale.

Lire l’Énoncé de consensus sur la santé mentale des adultes émergents : Faire de la transition une priorité au Canada

Lire l’Énoncé de consensus sur la santé mentale des adultes émergents : Faire de la transition une priorité au Canada - Sommaire