À propos de nous
La Commission de la santé mentale du Canada exerce un rôle moteur dans l’amélioration du système de la santé mentale et dans l’évolution des attitudes et des comportements des Canadiens à l’égard de la santé mentale. Par le mandat unique que lui a confié Santé Canada, elle réunit des acteurs influents et des organismes de partout au Canada en vue d’accélérer ces changements.

Toutes les initiatives et tous les projets sont menés par des experts provenant de tous les coins du pays qui contribuent aux travaux de la Commission par leur expertise et leur point de vue divers. Le personnel, ainsi que les membres du conseil d’administration, le conseil consultatif et le réseau des ambassadeurs, ont tous un but commun : créer un meilleur système de santé mentale pour les Canadiens.

La Commission de la santé mentale du Canada est financée par Santé Canada qui lui a confié un mandat de dix ans (2007 à 2017). L’une de ses initiatives a consisté à élaborer la première stratégie en matière de santé mentale pour le Canada. Ses travaux portent aussi sur la lutte à la stigmatisation, l’avancement de l’échange de connaissances sur la santé mentale et les moyens les plus appropriés de venir en aide aux personnes itinérantes aux prises avec un trouble mental.

Que fait la Commission?
À titre de moteur du changement, la Commission a établi des partenariats pour se concentrer sur des projets et des enjeux importants et pour pouvoir formuler des recommandations quant aux moyens d’améliorer les systèmes qui sont directement associés aux services en santé mentale. Cela inclut entre autres le système judiciaire, les services de santé de première ligne, les milieux de travail, le logement et d’autres facteurs qui ont un impact sur la vie des Canadiens ayant un trouble mental ou une maladie mentale et des familles.

Les recommandations de la Commission visent les gouvernements, les pourvoyeurs de services, les acteurs influents dans la communauté et de nombreux autres intervenants. La Commission travaille de concert avec ces partenaires pour faire de ces recommandations une réalité et ainsi donner vie au changement.

La consultation de personnes et de familles qui ont côtoyé la maladie mentale est aussi l’un des aspects qui imprègne tous les travaux de la Commission.

Notre passé
En 2006, un comité sénatorial a publié la toute première étude nationale portant sur la santé mentale, les troubles mentaux et les toxicomanies. Celle-ci a dévoilé que les Canadiens font face à un nombre alarmant d’obstacles en ce qui concerne la santé mentale.

Les observations du comité figurent dans son rapport intitulé De l’ombre à la lumière : La transformation des services concernant la santé mentale, la maladie mentale et la toxicomanie au Canada. Le comité a aussi confirmé la nécessité de mettre sur pied une commission sur la santé mentale pour que l’on puisse s’attarder aux questions de santé mentale à l’échelle nationale et sur une base continue.

Le gouvernement fédéral a créé la Commission de la santé mentale du Canada l’année suivante. Il a nommé l’honorable Michael Kirby, qui avait présidé le comité sénatorial, à la tête de son comité d’administration.

Tous les partis fédéraux ont voté en faveur de la création de la Commission, laquelle fut aussi avalisée par les gouvernements territoriaux et provinciaux, à l’exception du Québec.