Toronto, Ontario

Tera Beaulieu, a recipient of the Vanier Canada Graduate Scholarship funded by the Canadian Institutes of Health Research (CIHR), is completing her Doctor of Philosophy in the Counselling/Clinical Psychology Program at the University of Toronto. Her program of research examines the supports and challenges of Métis traditional knowledge in addressing the life transition needs (mental health, education and employment) of urban Métis homeless people.

Currently working as a Program Manager with Aboriginal Services at the Centre for Addiction and Mental Health (CAMH), she has previous experience with the Women’s Program, Psychological Trauma Program, and Youth Addiction and Concurrent Disorders Service at CAMH. Additionally, she acts as an independent consultant for projects related to Aboriginal health and well-being and possesses an area of expertise in Métis mental health.

Ms. Beaulieu has lectured at the University of Toronto, York University, and the University of Windsor, and instructed at Ryerson University. She is the President of the Toronto and York Region Métis Council and has received several awards for her leadership within the Aboriginal community of Toronto, including the Miinake Award (which means those walking a good path in Ojibwe) from the Native Women’s Resource Centre of Toronto and the University of Toronto President’s Award for Most Outstanding Native Student of the Year.

Ms. Beaulieu is a proud citizen of the Métis Nation of Ontario, scholar, clinician, and community member.


Toronto (Ontario)

Boursière du Programme d’études supérieures du Canada Vanier des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), Mme Beaulieu, obtiendra sous peu son doctorat en philosophie du counseling et de la psychologie clinique à l’Université de Toronto. Son programme de recherche porte sur la façon dont le savoir traditionnel des Métis appuie ou entrave les besoins (santé mentale, éducation, emploi) des Métis aux prises avec l’itinérance dans des régions urbaines lorsqu’ils doivent effectuer de grandes transitions dans leur vie.

Actuellement gestionnaire de programme des services aux Autochtones du Centre de toxicomanie et de santé mentale (CTSM), Mme Beaulieu détient une expérience appréciable du programme destiné aux femmes, du programme des traumatismes psychologiques et des services liés à la toxicomanie et aux troubles concomitants chez les jeunes au sein de cet organisme. En outre, elle agit à titre conseillère indépendante dans le cadre de projets liés à la santé et au bien-être des Autochtones, en plus d’être une experte en santé mentale chez les Métis.

Mme Beaulieu a donné de multiples conférences à l’Université de Toronto, à l’Université York et à l’Université de Windsor, en plus d’enseigner à l’Université Ryerson. Elle est présidente du Conseil des Métis de la région de Toronto et de York et a reçu de nombreux prix pour son leadership au sein de la communauté autochtone de Toronto, dont le prix Miinake (qui signifie « emprunter le bon chemin »en Ojibwe ) du Native Women’s Resource Centre of Toronto ainsi que le prix du président de l’Université de Toronto décerné à l’étudiant autochtone exceptionnel de l’année.

Mme Beaulieu est une fière citoyenne de la Métis Nation of Ontario, universitaire, clinicienne et membre de la communauté.