L’importance de renforcer nos liens pendant la pandémie du coronavirus

Presque du jour au lendemain, les termes « éloignement physique » sont apparus dans le lexique des Canadiens. Désormais, nous savons tous que nous devons nous éloigner des autres pour ralentir la propagation de la COVID-19. Mais l’éloignement physique ne veut pas nécessairement dire que nous devons réduire nos contacts sociaux. Si nous sommes davantage conscients de nos pensées et de nos actions, les mesures de santé publique qui nous séparent auront le pouvoir de nous rapprocher.

Aujourd’hui, nous avons plus de temps que jamais de nous concentrer sur nos relations. Plusieurs travaillent à la maison, font moins d’heures, et d’autres ne travaillent pas du tout. C’est une dure réalité que personne n’a vue venir, mais en passant moins de temps à travailler et à se déplacer, nous avons plus de temps pour texter un ami, appeler un membre de notre famille, ou même jaser avec un voisin, à bonne distance, bien sûr.

La fermeture des lieux de rassemblement et des événements publics signifie aussi moins de distractions. N’échangez pas de textos uniquement dans les moments de calme volés entre des priorités concurrentes : la conversation peut être la priorité. Les parents qui passent habituellement leurs soirées à transporter les enfants d’une activité à l’autre peuvent profiter de cette pause pour se rapprocher en tant que famille ou rattraper le temps perdu ensemble. click to tweet

Nous avons également davantage de points communs avec un cercle plus large de personnes. Personne n’est à l’abri des impacts de la pandémie du coronavirus, qu’ils soient économiques, mentaux, physiques ou tout autre. Alors que certaines situations sont plus graves que d’autres, nous faisons tous face à beaucoup d’inconnus. Nous aurons presque tous une réponse à la question « Que crains-tu le plus? »

Confier nos craintes à quelqu’un peut approfondir nos relations tout en nous aidant à gérer et à réduire notre anxiété. Alors que bon nombre d’entre nous sont dépassés par la situation, et qu’un tourbillon d’inquiétudes se disputent la première place dans notre tête, nos amitiés peuvent faire contrepoids à la réaction de notre corps au stress, renforçant au bout du compte notre capacité de surmonter l’incertitude. Puisque le stress chronique peut affaiblir le système immunitaire et nous rendre plus vulnérables à la COVID-19, prioriser notre mieux-être mental est une façon de protéger notre santé physique.

Des relations positives peuvent aussi être une distraction appréciée des manchettes inquiétantes. Apprenez à mieux connaître un collègue, communiquez avec un proche de qui vous n’avez pas eu de nouvelles depuis longtemps, ou repensez aux bons moments en compagnie de vieux amis. Lorsque la période d’auto-isolement sera terminée, les liens que nous avons bâtis demeureront alors que nous nous rajustons à la vie de tous les jours. 

Aujourd’hui nous rappelle sobrement que la vie est fragile. Mais nous avons également la chance de faire le point sur nos priorités et de valoriser les relations qui comptent vraiment. Le renforcement de nos liens sociaux nous aidera à traverser la tempête et nous en ressortirons encore plus liés après la crise.