Off
Video only available in French

Description :

Lorsque le suicide d’un.e adolescent.e survient, comme il s’agit d’une mort violente, inattendue, auto-infligée et qu’elle ne s’inscrit pas dans l’ordre normal de la vie, la famille est confrontée à une situation de crise qui nécessite, de sa part, une mobilisation d’énergie. On remarque que, malgré cette épreuve, la plupart des familles continuent à fonctionner et même parfois se transforment positivement suite à cette expérience. Le concept de croissance post-traumatique pourrait permettre d’expliquer ce phénomène. En se basant sur les résultats d’une étude portant sur les familles endeuillées par le suicide d’un.e adolescent.e, le processus de croissance post-traumatique de ces familles sera présenté. De plus, des pistes d’intervention seront proposées aux participants afin de les aider à intervenir auprès de familles et d’individus endeuillés par un suicide.

 

Biography :

Christine Genest, PhD est professeure adjointe à la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal et chercheuse au CRISE et au Réseau de recherche en interventions en sciences infirmières du Québec (RRISIQ). Elle est également responsable du programme de pairs aidants de la Faculté (PASIUM), qui vise à soutenir les étudiants durant leur parcours universitaire. Ses intérêts de recherche concernent la postvention, les soins infirmiers en lien avec la problématique du suicide, le rôle des premiers répondants et l’impact du suicide sur ces intervenants. Elle mène actuellement deux importants projets de recherche, le premier sur l’adaptation du filet de sécurité à l’urgence auprès de patients suicidaires, le second sur l’impact de l’exposition répétée à des traumatismes chez les premiers répondants. Auparavant, elle a complété un doctorat en sciences infirmières à l’Université de Montréal. Sa thèse portait sur le processus de résilience des familles endeuillées par le suicide d’un adolescent. Elle a également été chercheuse postdoctorale à l’École de Nursing de l’Université McGill.