Au nom de la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC), Louise Bradley, sa présidente-directrice générale, a fait la déclaration suivante.

« À l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, nous devons prendre le temps de réfléchir à la résilience extraordinaire des familles et des gens qui doivent tout laisser derrière dans l’espoir d’un avenir meilleur. En tant que pays, nous ne devons pas uniquement offrir un asile physique. Nous devons aussi protéger la santé mentale des gens qui nous demandent de l’aide.

Si nous voulons que notre pays fleurisse, nous devons tenir compte des besoins des réfugiés en fonction de leur culture, de leurs antécédents, de leur langue, de leur religion et de leurs expériences.  Cela comprend les déterminants de la santé, soit le besoin d’avoir un chez-soi, un travail et un ami. En mettant l’accent sur la promotion de la santé mentale et sur la prévention de la maladie mentale ainsi qu’en offrant une intervention précoce à la minorité de gens qui ont besoin de services plus intensifs, nous aiderons les personnes qui arrivent au Canada après avoir connu des circonstances difficiles à s’adapter.

Les données nous indiquent que les soins offerts selon des approches qui font abstraction de la culture et de la race sont en fait inefficaces pour tous. C’est pourquoi la CSMC est fière de rassembler des intervenants afin d’échanger des connaissances sur les disparités que vivent les réfugiés en matière de santé mentale et d’envisager des solutions pour leur offrir un meilleur accès à du soutien.  Pour en savoir plus, je vous invite à lire Appuyer la santé mentale des réfugiés au Canada et un autre rapport produit à la suite d’une table ronde qui rassemblait décideurs politiques et experts en santé mentale des réfugiés.

Par ailleurs, la CSMC appuie fièrement le Projet sur la santé mentale des réfugiés, un cours factuel en ligne qui a pour but de renforcer les connaissances et les compétences des agents d’établissement et des fournisseurs de services sociaux et de services de santé en ce qui concerne la santé mentale des réfugiés. »


À PROPOS DE LA COMMISSION DE LA SANTÉ MENTALE DU CANADA

La Commission se veut un moteur du changement. Elle collabore avec des centaines de partenaires pour changer l’attitude de la population canadienne à l’égard des problèmes de santé mentale et pour améliorer les services et le soutien. Elle entend aider les personnes confrontées à un problème de santé mentale à mener une vie productive et enrichissante. Ensemble, nous suscitons le changement. La Commission de la santé mentale du Canada est financée par Santé Canada.

 www.commissionsantementale.ca | strategie.commissionsantementale.ca

Personne-ressource pour les médias :

Hélène Côté, conseillère principale, Affaires publiques
Commission de la santé mentale du Canada
Bureau : 613.683.3952
Cellulaire : 613.857.0840
hcote@commissionsantementale.ca

            

Abonnez-vous à notre infolettre
Les vues exprimées aux présentes sont celles de la Commission de la santé mentale du Canada.
La production de ce document a été rendue possible grâce à la contribution financière de Santé Canada.