De Commission de la santé mentale du Canada

En collaboration avec l’Université de Calgary, la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) publie aujourd’hui un important rapport, Le cannabis et la santé mentale : Priorités de recherche au Canada, qui souligne les nouvelles occasions de mieux comprendre le lien complexe entre la santé mentale et l’usage du cannabis.

Une équipe d’experts de l’Université de Calgary s’est penchée sur les travaux de recherche existants liés à l’usage du cannabis et aux résultats en santé mentale – et ces derniers laissent entrevoir de captivantes occasions de mieux comprendre le nouveau contexte de la légalisation et de la réglementation du cannabis au Canada. Parmi les domaines qui n’ont pas été suffisamment étudiés, notons les raisons expliquant l’usage, les façons dont le cannabis est utilisé ainsi que la fréquence d’utilisation – des questions qui peuvent maintenant être posées sans se soucier des préoccupations éthiques contraignant les travaux de recherche préalables à la légalisation du cannabis à usage non thérapeutique.

Le rapport fait valoir l’importance d’effectuer davantage de recherches précises et de considérer la valeur des antécédents en matière de maladie mentale lors de l’évaluation des résultats en santé mentale – la possible clé d’une meilleure compréhension du lien entre l’usage du cannabis et la santé mentale. Le rapport met également en évidence le besoin de travaux de recherche supplémentaires destinés à explorer les avantages d’un usage occasionnel et modéré.

Puisque le Canada est seulement le deuxième pays à légaliser l’usage du cannabis, il se doit d’explorer les domaines de recherche plutôt négligés afin de mieux comprendre son lien avec la santé mentale et d’axer cette compréhension sur le contexte complexe de l’usage du cannabis.

Citations

« La CSMC est heureuse d’avoir collaboré avec l’Université de Calgary dans le but de publier ce nouveau rapport, qui prépare le terrain pour une meilleure compréhension du lien entre l’usage du cannabis et la santé mentale. Les résultats du présent rapport serviront à guider et à établir de nouvelles priorités de recherche au Canada. »
— Ed Mantler, vice-président, Programmes et priorités, Commission de la santé mentale du Canada

« Nous profitons maintenant d’un avantage concurrentiel naturel pour devenir chefs de file dans ce secteur. Inversement, il s’agit également d’une responsabilité sociale, car le Canada est le premier pays occidental d’envergure à légaliser le cannabis. En tant que scientifique, il nous incombe d’en apprendre le plus possible et d’aider ceux qui, à mon avis, nous succéderont. »
— Fiona Clement, Ph. D., chercheuse principale, membre de l’Institut O’Brien, et professeure agrégée au département des sciences de la santé communautaire de l’Université de Calgary

Liens connexes

Personnes-ressources
Commission de la santé mentale du Canada, Relations avec les médias
613.683.3748 / media@commissionsantementale.ca

Restez branchés
Suivez la CSMC sur Facebook
Suivez la CSMC sur Twitter
Suivez la CSMC sur LinkedIn
Suivez la CSMC sur Instagram
Abonnez-vous à la CSMC sur YouTube


health_canada_wordmark_fr