De Commission de la santé mentale du Canada

Aujourd’hui, la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) a officiellement lancé à Ottawa le projet national de prévention du suicide « Enraciner l’espoir ». Nos huit communautés partenaires de partout au pays, soit une population combinée de 1,8 million de personnes, incluant des populations rurales, urbaines, francophones, nordiques et autochtones ont été représentées au lancement.  

Chaque année, 4 000 personnes au Canada s’enlèvent la vie. Ce nombre est demeuré stable au cours des dix dernières années, mais le projet Enraciner l'espoir a pour but de le réduire significativement.

Sous la gouverne de la CSMC, le projet s’appuie sur les meilleures pratiques internationales et sur les forces communautaires en utilisant une stratégie éprouvée composée de cinq piliers. Le projet Enraciner l'espoir s’attaque au problème silencieux et caché du suicide en utilisant des approches fondées sur des données probantes, incluant des mesures de soutien spécialisées pour les personnes qui en ont besoin, des activités de sensibilisation et d’éducation du public, des initiatives de restriction de l'accès aux méthodes, de la formation pour les leaders communautaires ainsi que des recherches et des évaluations.

Les données recueillies auprès des partenaires communautaires seront transmises à l’investigateur principal du projet, Dr Brian Mishara, qui évaluera l’efficacité du projet. D’ici la fin de ce projet de cinq ans, des directives et des outils seront disponibles pour appuyer les communautés qui désireront prendre part à des mesures similaires. 

Citations :

« Le concept du projet Enraciner l'espoir mise sur la force et l’esprit communautaires — la meilleure façon de vaincre la honte et la stigmatisation qui sont associées au suicide depuis trop longtemps. Les investissements faits par les provinces participantes, ainsi que le soutien financier du gouvernement fédéral, montrent que la prévention du suicide n’est plus un point au bas de l'échelle des priorités collectives. En tant que fière Terre-Neuvienne, je ne peux que me réjouir  du fait que ma province natale ait été la toute première à s’inscrire au projet. »
– Louise Bradley, présidente et directrice générale de la Commission de la santé mentale du Canada

« Le projet Enraciner l'espoir représente une énorme victoire. C’est une façon de mettre à profit nos ressources collectives, de réunir nos connaissances et, en fin de compte, de sauver des vies. »
— Chuck Bruce, Président du conseil d'administration, Commission de la santé mentale du Canada

« Je suis fier de participer à cette initiative inspirante. Cette initiative met l'accent sur des programmes de pointe, multidimensionnels et évalués scientifiquement, ce qui place le Canada à l’avant-plan en termes de promotion des innovations communautaires efficaces pour prévenir les suicides. »
— Dr Brian Mishara, Investigateur principal, Enraciner l'espoir : Un projet communautaire de prévention du suicide

Faits en bref

  • Onze personnes décèdent chaque jour par suicide au Canada.
  • Le suicide est la deuxième cause de décès en importance chez les jeunes de 15 à 34 ans.
  • Le tiers des décès par suicide surviennent parmi les personnes âgées de 15 à 59 ans.
  • Le taux de suicide est trois fois plus élevé chez les hommes que chez les femmes.
  • Jusqu’à 135 personnes sont touchées par un décès par suicide, dont entre 15 et 30 sont étroitement touchées.

Communautés partenaires

  • Buffalo Narrows, Sask.
  • Péninsule de Burin, T.-N.-L.
  • Edmonton, Alb.
  • Iqaluit, Nunavut
  • La Ronge, Sask.
  • Meadow Lake, Sask.
  • Madawaska-Victoria, N.-B.
  • Waterloo Wellington, Ont.

Produits connexes

Personne-ressource

Relations avec les médias
Commission de la santé mentale du Canada
613-683-3748 / media@commissionsantementale.ca

Restez branchés
Suivez la CSMC sur Facebook
Suivez la CSMC sur Twitter
Suivez la CSMC sur LinkedIn
Suivez la CSMC sur Instagram
Abonnez-vous à la CSMC sur YouTube


health_canada_wordmark_fr