De la Commission de la santé mentale du Canada

Demain, Journée internationale des survivants d’une perte par suicide, la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) se souvient des personnes qui se sont enlevé la vie, et des personnes — membres de la famille, amis, collègues — qu’elles ont laissées dans le deuil. Ayant moi-même perdu mon amie la plus proche par suicide, je parle souvent des survivants d’une perte par suicide, dont je fais partie, comme d’une « société secrète de personnes endeuillées ». Trop souvent, nous sommes accablés non seulement par le deuil et le sentiment de perte, mais également par la stigmatisation et la honte qui entourent les décès par suicide.

Tout au long du mois de novembre, la CSMC encourage les gens à laisser un message sur son mur virtuel, #partagezespoir, une collection de pensées porteuses d’espoir et de guérison pour ceux et celles qui pourraient éprouver des difficultés. Le Vecteur du mois de novembre inclut également un article qui contient des renseignements utiles pour partager votre histoire en toute sécurité.

Parce que nous savons que les proches qui restent derrière présentent eux-mêmes un plus grand risque de suicide, et sachant également qu’il existe des moyens de prévenir ce risque, si vous avez des pensées suicidaires, communiquez avec le centre d’aide le plus proche de chez vous et demandez à des membres de votre famille ou à des amis en qui vous avez confiance de vous aider à élaborer un plan de sécurité. Demain, alors même que nous nous souvenons de ceux que nous avons perdus à la suite d’un suicide, réaffirmons notre engagement à prévenir ce fléau.

De son côté, la CSMC a mis en place le programme Enraciner l’espoir, un programme communautaire de prévention du suicide, dans huit communautés de partout au Canada. Qu’il s’agisse d’offrir de la formation aux fournisseurs de soins ou de mettre à profit la puissance du soutien par les pairs, Enraciner l’espoir tisse un filet de sécurité sociale dont chacun peut profiter.

S’il y a un seul message que je souhaite partager, c’est celui-ci : il y a de l’espoir, et de l’aide est disponible — et il n’y a pas de honte à en demander. Notre Trousse d’outils pour les personnes qui ont été touchées par une perte par suicide est une bonne façon de commencer.

Louise Bradley
Présidente-directrice générale de la Commission de la santé mentale du Canada

Personnes-ressources
Commission de la santé mentale du Canada, Relations avec les médias
613.683.3748 / media@commissionsantementale.ca

Restez branchés
Suivez la CSMC sur Facebook
Suivez la CSMC sur Twitter
Suivez la CSMC sur LinkedIn
Suivez la CSMC sur Instagram
Abonnez-vous à la CSMC sur YouTube


health_canada_wordmark_fr