De la Commission de la santé mentale du Canada

En cette 10e journée Bell cause pour la cause, la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) tient à féliciter Bell Canada pour son leadership visionnaire en matière de santé mentale et exhorte l’ensemble de la population canadienne à participer à cette conversation annuelle révolutionnaire.

Au cours de la dernière décennie, Bell cause pour la cause a réalisé des avancées importantes dans la réduction de la stigmatisation entourant la maladie mentale, amorçant ainsi un changement de paradigme de Cranbrook (Colombie-Britannique) à Corner Brook (Terre-Neuve-et-Labrador). Sur cette lancée, Bell utilise son influence considérable afin de nous aider à aller au-delà de ces discussions.

Le fait d’élargir la portée de la campagne — passant de l’étape qui visait à amorcer des discussions à celle consistant à ouvrir la voie vers l’amélioration des services — est donc une progression naturelle. Cela démontre le souhait de l’écrasante majorité de la population canadienne, notamment près de neuf Canadiens sur dix de voir accroître le financement affecté aux services de santé mentale. La semaine dernière, en partenariat avec Nanos Research, la CSMC a diffusé des données de sondage indiquant les principales préoccupations des particuliers en matière de santé mentale. Qu’il s’agisse de la prévention du suicide ou de la satisfaction des besoins des jeunes, 85 % des répondants ont affirmé que les soins de santé mentale sont tout aussi importants que les soins de santé physique.

La prise de mesures audacieuses et positives est un concept bien connu pour les décideurs de Bell cause pour la cause. D’ailleurs, l’engagement pris par l’ancien président-directeur général, George Cope, envers la citoyenneté d’entreprise est bien reconnu, tout comme le leadership de la présidente de Bell cause pour la cause, Mary Deacon, qui a aidé à modifier la compréhension qu’a maintenant la population canadienne de la santé mentale, c’est-à-dire légitime et qui mérite que l’on en prenne bien soin.

Aujourd’hui, Bell nous demande de participer à cette discussion. Demain, la CSMC prie la population canadienne de poursuivre cette discussion. Si nous poursuivons sur cette lancée acquise au cours de la dernière décennie, nous aiderons à générer un changement radicalement positif au cours de la prochaine décennie.

Louise Bradley
Présidente et directrice générale de la Commission de la santé mentale du Canada

Personnes-ressources
Commission de la santé mentale du Canada, Relations avec les médias
613.683.3748 / media@commissionsantementale.ca

Restez branchés
Suivez la CSMC sur Facebook
Suivez la CSMC sur Twitter
Suivez la CSMC sur LinkedIn
Suivez la CSMC sur Instagram
Abonnez-vous à la CSMC sur YouTube


health_canada_wordmark_fr