De la Commission de la santé mentale du Canada

Il n’est pas facile de parler de suicide — comme c’est souvent le cas pour les sujets les plus importants —, mais l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) nous rappelle que parler du suicide sauve des vies.  

Cette semaine, la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) félicite l’AQPS à l’occasion de sa 30e initiative annuelle de prévention du suicide. Cette campagne invite tout le monde, des citoyens aux organes gouvernementaux, à mettre fin au suicide au Québec et partout au pays. Si ce n’est déjà fait, joignez-vous à plus de 50 000 personnes qui ont signé la déclaration sur la prévention du suicide de l’AQPS.

Mais avant d’y apposer votre nom, nous vous exhortons à élever votre voix. En ce sens, le site web commentparlerdusuicide.com, hébergé par l’AQPS, est une ressource précieuse pouvant orienter vos discussions. Que vous soyez habité par des pensées sombres, inquiet au sujet d’un ami ou d’un collègue ou que vous traitiez du suicide dans les médias, ce site vous propose une mine d’outils qui vous aideront à aborder le sujet de façon sécuritaire.

Vous pouvez aussi contribuer à cette importante conversation sans amorcer un dialogue en tête-à-tête. La campagne #PartagezEspoir de la CSMC se déroule sur une plateforme gérée par un modérateur où chaque utilisateur peut publier un message d’espoir pour réconforter une personne qui pourrait être vulnérable au suicide. L’utilisation des mots-clics #PartagezEspoir et #ParlerDuSuicide permet non seulement d’attirer l’attention sur les efforts de prévention du suicide, mais elle contribue aussi à réduire la stigmatisation.

Aujourd’hui, 11 vies seront perdues en raison du suicide au Canada seulement. Demain pourrait être différent. Ensemble, nous pouvons prévenir le suicide, mais pour ce faire, nous devons être prêts à en parler. Nous félicitons l’AQPS pour les semaines de prévention du suicide qu’elle organise depuis 30 ans. Nous nous estimons privilégiés de pouvoir apprendre du cheminement que poursuivent ces pionniers du domaine depuis trois décennies.

Louise Bradley
Présidente et directrice générale, Commission de la santé mentale du Canada

Si vous avez des pensées suicidaires, communiquez avec le centre d’aide le plus près. En cas d’urgence, composez le 9-1-1 ou adressez-vous à votre service d’urgence local.

Personnes-ressources
Commission de la santé mentale du Canada, Relations avec les médias
613.683.3748 / media@commissionsantementale.ca

Restez branchés
Suivez la CSMC sur Facebook
Suivez la CSMC sur Twitter
Suivez la CSMC sur LinkedIn
Suivez la CSMC sur Instagram
Abonnez-vous à la CSMC sur YouTube


health_canada_wordmark_fr