De la Commission de la santé mentale du Canada

Sans aucun doute, la célébration de la fête des Mères cette année sera différente. La distanciation physique revient à dire que certaines mères continueront à s’occuper de leurs tâches à temps plein, sans aucun répit, tandis que d’autres ne verront pas du tout leurs enfants. Mais pour les nouvelles mamans, ce jour coïncide avec un moment où elles se sentent peut-être particulièrement vulnérables.

Dans les circonstances normales, les femmes qui attendent ou ayant accouché récemment présentent un risque accru de problèmes de santé mentale. Dans un sondage réalisé par Statistique Canada, 33 % des nouvelles mères affirmaient être préoccupées par leur santé mentale, et 23 % ont rapporté ressentir un état correspondant à une dépression postpartum ou à un trouble anxieux

Aujourd’hui, avec moins de soutien et de ressources sur la santé mentale pendant la période périnatale, il est encore plus important de faire le bilan de ce qui est disponible. Si vous ou une de vos proches vivez un problème de santé mentale durant la période périnatale, consulter un médecin de famille serait un bon pas dans la bonne direction. Le gouvernement fédéral a également développé un guide de conseils à l’intention des nouvelles mères et des femmes qui attendent durant la crise de la COVID-19. Si vous avez besoin de plus de soutien, sachez que Postpartum Support International dispose d’une liste plus longue de Ressources canadiennes et d’un répertoire de professionnels de santé mentale en période périnatale Professionnels de la santé mentale. En situation de crise, les Centres d’aide locaux sont toujours prêts à vous soutenir.

Lors de cette fête des Mères, il est important de faire une halte non seulement pour apprécier les mères dans nos familles, mais aussi pour avoir une pensée pour toutes les femmes qui ne sont qu’au début du voyage de toute leur vie comme mère. Si vous avez une nouvelle mère autour de vous, prenez souvent de ses nouvelles et encouragez-la, prêtez-lui une oreille attentive sans aucun jugement et surtout, rappelez-lui qu’elle n’est pas seule.  Et si vous êtes une nouvelle maman, maintenant plus que jamais, il est tout à fait normal que vous demandiez de l’aide.

Louise Bradley
Présidente-directrice générale de la Commission de la santé mentale du Canada

Personnes-ressources
Commission de la santé mentale du Canada, Relations avec les médias
613.683.3748 / media@commissionsantementale.ca

Restez branchés
Suivez la CSMC sur Facebook
Suivez la CSMC sur Twitter
Suivez la CSMC sur LinkedIn
Suivez la CSMC sur Instagram
Abonnez-vous à la CSMC sur YouTube


health_canada_wordmark_fr