De la Commission de la santé mentale du Canada

La Semaine des soins infirmiers, à l’instar de bien d’autres journées de célébration, a pris une tout autre signification cette année.

Quand l’Organisation mondiale de la Santé décidait de consacrer 2020 Année internationale des sages-femmes et du personnel infirmier, personne ne se doutait qu’une pandémie s’abattrait sur le monde entier, et qu’en conséquence, ces mêmes professionnels de la santé seraient enfin reconnus comme les héros qu’ils ont toujours été. Des balcons d’appartement et des toits des maisons montent littéralement des chants d’éloge de leurs mérites de longue date, que relayent les sons de vuvuzelas et de sirènes.  

Tout ce que je peux dire, c’est que tout se joue sur le temps.

Les infirmiers et infirmières ne travaillent pas uniquement à combler les besoins de santé physique des patients, ils se tiennent à leurs côtés en lieu et place des familles qui ne peuvent rendre visite à leurs proches et leur offrent du soutien psychologique à un moment où personne d’autre ne peut le faire. Et pourtant, par ce faisant chaque jour, mus par une détermination indéfectible de prendre soin des autres, les infirmiers et infirmières mettent leur propre santé et bien-être à risque. 

En ma qualité d’infirmière et d’ancienne administratrice d’hôpital, je sais par expérience comment les infirmiers et infirmières sont dévoués à leur travail. Je connais également le lourd tribut que le fait de travailler dans les soins de santé mentale peut faire payer à la santé mentale et au bien-être.

Bien avant le début de la pandémie, 40 % des travailleurs de la santé affirmaient être à des niveaux avancés d’épuisement professionnel, et un grand nombre d’entre eux avaient des conditions liées au stress, comme la dépression, l’anxiété et des troubles d’usage de substances.

Que des ressources de la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) visent justement à promouvoir le bien-être psychologique dans le secteur de la santé me rend particulièrement fière. Qu’il s’agisse des outils d’évaluation Prendre soin des travailleurs du secteur de la santé, du cours de formation destiné aux premiers intervenants, L’esprit au travail ou de la série de webinaires sur les pratiques exemplaires pour soutenir les travailleurs du secteur de la santé durant la COVID-19, le travail de la CSMC dans ce domaine continue toujours d’évoluer - tout comme c’est le cas des soins de santé eux aussi. 

J’espère que lorsque la pandémie sera derrière nous, et que l’Année internationale des sages-femmes et du personnel infirmier sera passée, nous continuerons de saluer partout les contributions des infirmiers et infirmières. La COVID-19 nous a peut-être rappelé comment les infirmiers et infirmières sont importants aujourd’hui, mais c’est à nous de nous en rappeler demain.

Louise Bradley
Présidente-directrice générale de la Commission de la santé mentale du Canada

Personnes-ressources
Commission de la santé mentale du Canada, Relations avec les médias
613.683.3748 / media@commissionsantementale.ca

Restez branchés
Suivez la CSMC sur Facebook
Suivez la CSMC sur Twitter
Suivez la CSMC sur LinkedIn
Suivez la CSMC sur Instagram
Abonnez-vous à la CSMC sur YouTube


health_canada_wordmark_fr