De la Commission de la santé mentale du Canada

Il y a plus de 12 ans, Louise Bradley s’est jointe à la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) à titre de cheffe de l’exploitation. Deux ans plus tard, elle prit les rênes de l’organisation en tant que présidente et directrice générale — et mène la barque d’une main de maître depuis lors. Aujourd’hui, c’est à moi que revient la délicate tâche de vous informer que Louise a demandé au conseil d’administration d’amorcer la recherche minutieuse de son remplaçant. Elle compte prendre sa retraite une fois que le bon candidat aura été trouvé et qu’elle aura assuré une transition réussie dudit candidat au poste.

Au nom du conseil, de la direction et du personnel, je voudrais exprimer du fond du cœur ma gratitude à Louise pour son dévouement inlassable envers la CSMC et pour les énormes efforts qu’elle a abattus pour hisser très haut la cause de la santé mentale au Canada.

Louise est une dirigeante extraordinaire. Elle a engagé une bataille infatigable contre la stigmatisation, s’est battue sans relâche pour davantage de financement dans le domaine de la santé mentale et a laissé une empreinte indélébile en tant que dirigeante de la CSMC. En renforçant l’effectif de l’organisation à plus de 100 membres de personnel, le mandat de Louise inclut des jalons comme le plus grand projet de recherche au monde sur les stratégies efficaces de logement pour les personnes aux prises avec une maladie mentale grave et l’élaboration de la Norme sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail par le Canada. Au nombre des activités sur lesquelles la CSMC travaille actuellement, il y a le programme « Enraciner l’espoir », un programme de prévention du suicide fondé sur les communautés et l’approche de Soins par paliers 2.0, une approche de soins par paliers qui comprend la cybersanté mentale.

Pour reprendre les mots de Louise, « Nous avons pris un virage. La nécessité d’investir dans la santé mentale n’est plus un sujet de dispute. Quelqu’un d’autre sera aux commandes pour le prochain tronçon de l’autoroute. Nous avons un conseil d’administration remarquable. Nous avons un nouveau mandat et un nouveau plan de travail. Et notre valeur ainsi que notre pertinence en tant qu’organisation n’ont jamais été aussi fortes. Nous nous trouvons à un carrefour naturel de changement de direction et ceci permettra à quelqu’un d’autre, qui viendra avec de nouvelles idées et une nouvelle énergie, de guider l’organisation vers son nouveau chapitre. »

La pandémie a révélé au grand jour la nécessité d’accroitre les mesures de soutien et les services en santé mentale et a renforcé le rôle essentiel de la CSMC dans l’élaboration de politiques harmonieuses pour soutenir ces investissements.

C’est certain, remplacer Louise ne sera pas une tâche facile, comme elle l’a elle-même souligné : « Le conseil ne devra pas chercher à me remplacer. J’ai fait ma part et suis prête pour la prochaine aventure. Votre tâche consiste maintenant à trouver une personne dont les talents, les aptitudes et l’expérience répondent aux défis qui s’annoncent. Cependant, une chose ne changera jamais : Je resterai toujours la plus grande défenseure de l’organisation. »

Chuck Bruce
Président du conseil d’administration, Commission de la santé mentale du Canada

Relations médiatiques
Commission de la santé mentale du Canada
613-683-3748 / media@commissionsantementale.ca

Restez branchés
Suivez la CSMC sur Facebook
Suivez la CSMC sur Twitter
Suivez la CSMC sur LinkedIn
Suivez la CSMC sur Instagram
Abonnez-vous à la CSMC sur YouTube


health_canada_wordmark_fr