Montréal, QC – La Commission de la santé mentale du Canada félicite le gouvernement du Québec et tous les partenaires ayant participé à l’élaboration du Plan d'action interministériel en itinérance 2015‑2020. Le Plan a été rendu public dimanche par madame Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique du Québec.  

« Le plan non seulement propose des actions pour sortir la personne itinérante de la rue, mais propose aussi une approche globale et considère le parcours de vie des personnes, notamment des enfants, des jeunes à risque, des adultes et des personnes aînées vulnérables à la pauvreté », note Manon Charbonneau, psychiatre au CSSS de Sept-Îles et membre du conseil d’administration de la Commission de la santé mentale du Canada.

La Commission salue également le gouvernement du Québec pour l’intégration de l’approche Logement d’abord dans le Plan d’action. « Cette approche, désormais reconnue partout au pays et ailleurs dans le monde, procure de l’espoir aux personnes itinérantes, favorise la stabilité résidentielle, est avantageuse sur le plan économique et est fondée sur la recherche et les principes du rétablissement », ajoute-t-elle.

L'annonce faite par la ministre Charlebois d'un investissement supplémentaire de 4,6 millions de dollars renforcera les efforts consentis pour lutter contre l'itinérance. De plus, la ministre a annoncé l’octroi de 2,1 millions de dollars pour de la formation. « Une fois la stratégie et le plan d’action élaborés, le défi le plus grand reste l’accélération du changement sur le terrain. Cet investissement dans la formation est très encourageant », mentionne François Borgeat, psychiatre à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal et membre du conseil d’administration de la Commission de la santé mentale du Canada.

Le Plan d’action interministériel en itinérance 2015-2020 découle de la Politique nationale de lutte à l’itinérance publiée en février 2014.

À lire :

 

À PROPOS DE LA COMMISSION DE LA SANTÉ MENTALE DU CANADA
La Commission se veut un moteur du changement. Elle collabore avec des partenaires pour changer l’attitude de la population canadienne à l’égard des problèmes de santé mentale et pour améliorer les services et le soutien. Elle entend aider les personnes confrontées à un problème de santé mentale à mener une vie productive et enrichissante. La Commission de la santé mentale du Canada est financée par Santé Canada. Ensemble, nous suscitons le changement.
www.commissionsantementale.ca

Personne-ressource pour les médias :  
Glenn Johnson, spécialiste des relations de presse
Commission de la santé mentale du Canada
Cellulaire : 1-613-683-3940
gjohnson@commissionsantementale.ca

Abonnez-vous à notre infolettre

Les vues exprimées aux présentes sont celles de la Commission de la santé mentale du Canada.
La production de ce document a été rendue possible grâce à la contribution financière de Santé Canada.