Rencontre de la Commission et des conseillers provinciaux et territoriaux sur le travail prioritaire en santé mentale

Les 12 et 13 avril, le groupe consultatif provincial-territorial (GCPT) de la Commission de la santé mentale du Canada (la Commission) s’est réuni à St. John’s (Terre‑Neuve) pour sa rencontre semestrielle en personne.

« En rassemblant les spécialistes des provinces et des territoires, nous parvenons à définir les priorités », a précisé Ed Mantler, vice-président, Programmes et priorités, de la Commission. « Nous comptons sur leurs réflexions judicieuses pour orienter notre travail. »

Le GCPT a été créé en 2009, et ses membres ont fait fonction de conseillers de confiance lors de la rédaction de la Stratégie en matière de santé mentale pour le Canada. Depuis, ils ont continué à remplir leur important rôle dans le travail de la Commission.

Les participants à cette rencontre ont dialogué sur divers sujets, notamment l’importance de la pratique axée sur le rétablissement et la réponse aux besoins en santé mentale des réfugiés qui s’installent dans leurs nouvelles collectivités.

« Nous étions ravis d’accueillir la première rencontre en personne de 2016, a affirmé Colleen Simms, directrice régionale de la santé mentale et de la toxicomanie de Terre‑Neuve, et coprésidente du groupe consultatif.

« Même si le travail est similaire dans les différentes régions, nos approches diffèrent souvent. Nous travaillons, par exemple, dans différents contextes de réglementation et d’exécution », a précisé Mme Simms. Elle explique que l’examen des priorités communes dans les contextes particuliers produit souvent de nouvelles perspectives et des solutions novatrices.

Deux de ces initiatives ont été mises en valeur lors de la visite d’importants établissements communautaires pour permettre aux membres du GCPT d’échanger des expériences d’apprentissage.

Le groupe a bénéficié d’une visite guidée du Centre Tuckamore (nommé d’après un arbre robuste poussant le long des côtes de Terre‑Neuve‑et‑Labrador) qui offre des soutiens et traitements spécialisés aux jeunes ayant des problèmes de santé mentale complexes.

Le groupe a aussi visité Stella’s Circle, un organisme communautaire reconnu pour ses approches novatrices et efficaces en matière de logement abordable, ses programmes et services de santé mentale et d’emploi de qualité.

« Notre rencontre a été très réussie », a commenté Michel Rodrigue, vice-président, Rendement organisationnel et affaires publiques de la Commission. « Elle nous a offert l’occasion de collaborer avec des cadres provinciaux et territoriaux de la santé mentale à des dossiers d’actualité pertinents. »

La prochaine réunion en personne du GCPT se tiendra à l’automne 2016.