Changer les mentalités cible la santé mentale en milieu de travail

Changer les mentalités aide les employeurs et les employés à combattre la stigmatisation et à promouvoir la santé mentale dans les milieux de travail.

Ce mois-ci, un programme intitulé « The Working Mind: Workplace Mental Health and Wellness » (santé mentale et bien-être au travail pour chasser les soucis) sera mis en œuvre dans trois organismes de la Nouvelle-Écosse.

Ce programme est basé sur le programme « En route vers la  préparation mentale » du ministère de la Défense nationale qui a été élaboré pour répondre aux besoins des militaires ayant affronté des situations stressantes dans des milieux éprouvants.

« Des études et des évaluations poussées montrent que le programme du ministère de la Défense nationale est efficace pour combattre la stigmatisation et favoriser la santé mentale. La société civile pourra dorénavant profiter de l’adaptation de ce programme par la Commission de la santé mentale du Canada », déclare Michael Pietrus, directeur de Changer les mentalités.

La principale composante du programme du Ministère est le continuum sur la santé mentale. Ce modèle propose une échelle constituée de quatre couleurs qui indiquent l’état de santé mentale d’une personne : vert (bonne santé mentale), jaune (réaction en cours), orange (blessure) et rouge (maladie).

« Ce programme combat efficacement la stigmatisation du fait qu’il n’utilise pas d’étiquette, explique Micheal Pietrus. L’échelle de couleurs indique aux utilisateurs, en toute neutralité, qu’ils peuvent aborder le sujet de la santé mentale sans leur apposer l’étiquette de la dépression ou des troubles anxieux, par exemple. Si un collègue vous annonce qu’il est ‘orange aujourd’hui’, vous comprenez qu’il présente certaines caractéristiques des troubles mentaux qui ne sont toutefois pas associées à un diagnostic. »

Contrairement au programme du Ministère, « Working Mind » inclut un module visant à dissiper les mythes associés aux troubles mentaux et à combattre la stigmatisation associée. On y a ajouté aussi des capsules vidéo de personnes ayant eu une maladie mentale qui ont subi de la stigmatisation au travail.

À compter du 23 septembre, un formateur du Ministère commencera à travailler avec trente cadres du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, de la régie régionale de santé Capital District et du collège communautaire de la Nouvelle-Écosse. À l’issue de la formation d’une semaine, les nouveaux instructeurs pourront offrir ce programme à leurs collègues. Ensuite, Changer les mentalités souhaite reproduire le programme dans les milieux de travail du Canada.

AUTRES ACTIVITÉS DE LUTTE À LA STIGMATISATION
En juin 2012, plus de 700 délégués de 29 pays différents ont assisté à la conférence intitulée « Ensemble dans la lutte contre la stigmatisation : Changer la perception de la maladie mentale », la plus importante conférence du genre jamais organisée au monde.

Une compilation des connaissances issues de cette conférence est disponible en ligne sous forme interactive (en anglais). Plus qu’un recueil de textes, ce document virtuel inclut des capsules vidéo d’invités tels que l’actrice Glenn Close et des experts en matière de stigmatisation tels que Norman Sartorius et Pat Corrigan.