Calgary, Alberta - La Commission de la santé mentale du Canada, par l’entremise de sa directrice générale Louise Bradley, a annoncé aujourd’hui la mise en route d’un ambitieux plan d’action pancanadien en santé mentale.

« Il y a deux ans, la communauté de la santé mentale canadienne a proposé un cadre préconisant une modification en profondeur du système de santé mentale au Canada, a déclaré la directrice générale. Aujourd’hui, je m’engage à collaborer avec chacun de vous pour donner vie aux excellentes recommandations qui ont été avancées, pour les traduire en actions et ainsi permettre à la population de toutes les régions de profiter de façon durable d’une meilleure santé mentale. »

Louise Bradley s’est adressée à des représentants de la communauté de la santé mentale du Canada à l’occasion de la conférence nationale de l’Association canadienne de la santé mentale dont le thème était « Renforcer notre voix collective ».

Depuis la publication de la stratégie en matière de santé mentale pour le Canada, Changer les orientations, changer des vies, mise au point par la Commission en collaboration avec des sections de l’Association et de nombreux organismes locaux en santé mentale, le Canada occupe une position de chef de file mondial en ce qui a trait aux questions de santé mentale. Louise Bradley a salué au passage la contribution de l’Association dans le développement de la stratégie. Elle a aussi rappelé que plusieurs représentants présents « ont collaboré à la rédaction de la toute première stratégie en santé mentale pour le Canada dont la vigueur et le succès sont attribuables à ses partisans. »

La stratégie a obtenu un franc succès qui se traduira par la création d’un plan d’action en santé mentale basé sur une série de consultations avec des acteurs clés de la communauté et des entretiens avec des représentants politiques. « C’est certainement un plan audacieux et ambitieux, a ajouté Louise Bradley. La compétence de la Commission, ainsi que l’approche collaborative qu’elle préconise, en font le point naturel de convergence des investissements en ce qui a trait à l’innovation en santé mentale au Canada. »

Laureen MacNeil, qui dirige la section de Calgary de l’Association canadienne de la santé mentale, a commenté l’allocution de Louise Bradley en ces termes : « Notre section, ainsi que toutes les autres, a profité des recherches de la Commission fondées sur des données probantes lors de la création de la stratégie ou d’autres programmes. Nous serons heureux de collaborer au développement et à la mise en route du plan d’action maintenant et dans les années à venir. »


À PROPOS DE LA COMMISSION DE LA SANTÉ MENTALE DU CANADA
La Commission se veut un moteur du changement. Elle collabore avec des partenaires pour changer l’attitude de la population canadienne à l’égard des problèmes de santé mentale et pour améliorer les services et le soutien. Elle entend aider les personnes confrontées à un problème de santé mentale à mener une vie productive et enrichissante. La Commission de la santé mentale du Canada est financée par Santé Canada. Ensemble, nous suscitons le changement.
www.commissionsantementale.ca

Personne-ressource pour les médias :  
Patti Robson
Commission de la santé mentale du Canada
Bureau : 613-683- 3742
Cellulaire : 613-282-1573
probson@mentalhealthcommission.ca

Abonnez-vous à notre infolettre

Les vues exprimées aux présentes sont celles de la Commission de la santé mentale du Canada.
La production de ce document a été rendue possible grâce à la contribution financière de Santé Canada.