Ottawa, ON - La Commission de la santé mentale du Canada (la Commission) a rendu publique aujourd'hui la première phase de Tracer la voie de l'avenir : Indicateurs de la santé mentale pour le Canada - le tout premier ensemble d'indicateurs nationaux faisant le point sur la santé mentale des Canadiens.

Ce projet novateur vise à dresser le portrait actuel de la santé mentale des Canadiens dans le but de favoriser la discussion sur les moyens d’améliorer la santé mentale de l'ensemble de la population canadienne. En partenariat avec le Centre for Applied Research in Mental Health and Addiction, de l'Université de Simon Fraser, sous la direction de M. Elliot Goldner, l'Institut canadien d'information sur la santé et l'Agence canadienne de la santé publique, ce projet piloté par la Commission, a pour objectif d'établir avec exactitude l'état de la santé mentale des Canadiens.

« Tracer la voie de l'avenir : Indicateurs de la santé mentale pour le Canada brossera un tableau complet de la santé mentale dans ce pays. Et surtout, ces indicateurs nous permettront de savoir dans quelle mesure le système de santé répond aux besoins en santé mentale des Canadiens, et ce que nous devons faire collectivement pour remédier à toute défaillance éventuelle de ce système », a déclaré David Goldbloom, président du conseil d’administration de la Commission de la santé mentale du Canada.

« Cet ensemble d'indicateurs de santé mentale est le plus complet jusqu'ici et il s'agit d'une première pour le Canada », a ajouté Louise Bradley, présidente-directrice générale de la Commission. « Il est essentiel pour réaliser des progrès dans le domaine de la santé mentale que nous comprenions clairement les problèmes qui se posent ainsi que les occasions à saisir. »

Les 13 indicateurs rendus publics aujourd'hui correspondent aux sujets abordés dans la Stratégie en matière de santé mentale pour le Canada. Chaque indicateur est suivi d'une couleur indiquant la situation actuelle : vert (bon rendement), jaune (certaines préoccupations) et rouge (préoccupations importantes) :

  • Enfants et jeunes : anxiété et/ou troubles de l'humeur (jaune); automutilation chez les étudiantes et les étudiants du niveau collégial (rouge); écoles offrant des modules de promotion de la santé mentale (jaune).
  • Aînés : anxiété et/ou troubles de l'humeur (jaune).
  • Prospérité économique : personnes qui éprouvaient un stress élevé au travail (jaune) et demandes de prestations d'invalidité pour cause de santé mentale (jaune).
  • Rétablissement : auto-évaluation de la santé mentale chez les personnes qui éprouvent des problèmes de santé mentale courants (rouge).
  • Prestation de soins : personnes qui éprouvaient un stress très élevé associé à la prestation de soins à un membre de la famille (rouge).
  • Diversité : sentiment d'appartenance chez les immigrantes et les immigrants (vert) et discrimination subie dans la population en général (jaune).
  • Suicide : taux de suicide dans la population en général (rouge).
  • Accès et traitement : besoins non satisfaits en matière de soins de santé mentale chez les personnes qui éprouvent des problèmes de santé mentale (jaune) et réadmissions à l'hôpital pour cause de maladie mentale dans les 30 jours d'un congé (jaune).

« Ce projet est une avancée considérable dans la compréhension de la santé mentale et la maladie mentale au Canada », a déclaré David O'Toole, président et chef de la direction de l'Institut canadien d'information sur la santé. « Il est important de travailler ensemble car la maladie mentale influence toutes les composantes du système de santé, et de la société. Ce n’est pas une seule organisation qui peut s’attaquer à ce problème complexe. Notre collaboration avec la Commission de la santé mentale du Canada et nos partenaires continuera pour améliorer l’accès à l’information disponible et remédier au manque d’information, une priorité identifiée dans la Stratégie en matière de santé mentale pour le Canada », a déclaré O’Toole.

On peut consulter le rapport préliminaire ici

Le rapport intégral, qui comporte 50 indicateurs de plus, sera publié ce printemps.


À PROPOS DE LA COMMISSION DE LA SANTÉ MENTALE DU CANADA
La Commission se veut un moteur du changement. Elle collabore avec des partenaires pour changer l’attitude de la population canadienne à l’égard des problèmes de santé mentale et pour améliorer les services et le soutien. Elle entend aider les personnes confrontées à un problème de santé mentale à mener une vie productive et enrichissante. La Commission de la santé mentale du Canada est financée par Santé Canada. Ensemble, nous suscitons le changement.
www.commissionsantementale.ca

Personne-ressource pour les médias :  
Glenn Johnson, spécialiste des relations de presse
Commission de la santé mentale du Canada
Cellulaire : 1-613-683-3940
gjohnson@commissionsantementale.ca

Patti Robson, Directrice des affaires publiques
Commission de la santé mentale du Canada
Cellulaire : 1-613-282-1573
probson@commissionsantementale.ca

Abonnez-vous à notre infolettre

Les vues exprimées aux présentes sont celles de la Commission de la santé mentale du Canada.
La production de ce document a été rendue possible grâce à la contribution financière de Santé Canada.