Halifax (Nouvelle-Écosse) - La fonction publique de la Nouvelle-Écosse, la Régie régionale de la santé Capital et le Collège communautaire de la Nouvelle-Écosse ont annoncé aujourd’hui qu’ils allaient offrir un programme de lutte contre la stigmatisation et de résilience mentale à tous leurs employés. Ce programme de formation, qui s’intitule L’esprit Au Travail, a été élaboré par la  Commission de la santé mentale du Canada (la Commission). Cette annonce fait suite à des projets pilotes dont les résultats préliminaires ont été encourageants, car ils ont aidé à accroître la résilience mentale et à réduire la stigmatisation associée aux problèmes de santé mentale et à la maladie mentale.

« En offrant une formation élargie en matière de santé mentale et de lutte contre la stigmatisation à tous les employés, nous franchissons une étape importante dans la réalisation d’une priorité clé de la Stratégie en  santé mentale et de lutte contre les dépendances de la Nouvelle-Écosse. Cette formation aidera les employés à mieux connaître les programmes qui s’attaquent aux problèmes de santé mentale et de dépendance en milieu de travail », a déclaré l’honorable Leo Glavine, ministre de la Santé et du Bien-être et des Aînés.

La Commission de la santé mentale du Canada a conclu un partenariat avec le gouvernement de la Nouvelle-Écosse, le Collège communautaire de la Nouvelle-Écosse et la Régie régionale de la santé Capital afin de financer des projets pilotes dans le cadre du programme L’esprit Au Travail. Les trois employeurs ont achevé ces projets pilotes en 2014 et ils étendent maintenant la formation à tous les employés et gestionnaires.

« La stigmatisation peut être pire que la maladie même, souligne Louise Bradley, présidente-directrice générale  de la Commission. Nous applaudissons le leadership démontré par nos partenaires de la Nouvelle-Écosse dans la réduction de la stigmatisation et l’amélioration de la santé mentale de leurs employés. »

L’esprit Au Travail: Santé et bien-être mental au travail est un programme éducatif visant à promouvoir la santé mentale et à réduire la stigmatisation associée à la maladie mentale en milieu  de travail. Il est basé sur un programme du ministère de la Défense nationale intitulé « En route  vers la préparation mentale ». Les résultats des projets pilotes montrent une réduction de la stigmatisation et un accroissement de la résilience mentale ainsi que l’acquisition, par les employés et les gestionnaires, des compétences requises pour prendre soin de leur propre santé mentale et de celle de leurs collègues.

La Nouvelle-Écosse a été la première province canadienne à mettre à l’essai puis à adopter le cours L’esprit Au Travail de la Commission de la santé mentale du Canada. Environ 20 000 employés de la Nouvelle-Écosse recevront cette formation dans le cadre d’un engagement continu.


À PROPOS DE LA COMMISSION DE LA SANTÉ MENTALE DU CANADA
La Commission se veut un moteur du changement. Elle collabore avec des partenaires pour changer l’attitude de la population canadienne à l’égard des problèmes de santé mentale et pour améliorer les services et le soutien. Elle entend aider les personnes confrontées à un problème de santé mentale à mener une vie productive et enrichissante. La Commission de la santé mentale du Canada est financée par Santé Canada. Ensemble, nous suscitons le changement.
www.commissionsantementale.ca

Personne-ressource pour les médias :  
Glenn Johnson, spécialiste des relations de presse
Commission de la santé mentale du Canada
Cellulaire : 1-613-683-3940
gjohnson@commissionsantementale.ca

Sur place : Meredith Logan, conseillère principale
Commission de la santé mentale du Canada
Mobile : 1-613-914-9873
mlogan@commissionsantementale.ca

Abonnez-vous à notre infolettre

Les vues exprimées aux présentes sont celles de la Commission de la santé mentale du Canada.
La production de ce document a été rendue possible grâce à la contribution financière de Santé Canada.